walaande


de

« Nous passons notre vie à souffrir ! Souffrir pour faire plaisir à nos pères, puis à nos maris, puis à nos enfants. Nous passons notre vie à penser aux autres quand personne ne pense jamais à nous. Nous passons notre vie pour les autres car en réalité nous n’avons même pas de vie.

Oui c’est pathétique. Un seul mot pour lui à prononcer : Je te répudie, et l’on se rend soudain compte que l’on n’a même pas un chez-soi. On a beau construire ensemble, tout est à lui. Nous ne sommes rien, nous ne valons rien, nous n’avons rien… »

Djaïli Amadou Amal est une écrivaine camerounaise. Walaande, l’art de partager un mari, est son premier roman, qui rencontra un vibrant succès conférant à l’auteure une renommée immédiate. Prix de la Fondation Prince Claus, l’ouvrage a été notamment traduit en Arabe et diffusé au Maghreb et au  Moyen Orient.

Prix: 4000 Fcfa 10 euro

Commander

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...