Mistiriijo, la mangeuse d’âme


de

«… Si j’ai mangé Moussa ? songea la vieille femme. C’est quoi manger quelqu’un ? L’on dit que le mauvais œil existe. Est-ce qu’admirer cet enfant, le regarder avec amour fait de moi une sorcière ? Lui ai-je transmis le mauvais œil ? Suis-je alors de ces horribles vampires mystiques dont on parle si souvent ? Suis-je vraiment une mistiriijo ?… Il fallait un coupable et je suis l’étrangère. Celle dont finalement on ne savait rien !»

Le mistiraaku est un mystère. Comme diraient les peuls, « si tu y crois, tu crois à un mensonge et si tu n’y crois pas, tu te réfutes une vérité ».

Djaïli Amadou Amal est une écrivaine camerounaise. Walaande, l’art de partager un mari, est son premier roman, qui rencontra un vibrant succès conférant à l’auteure une renommée immédiate. Prix de la Fondation Prince Claus, l’ouvrage a été notamment traduit en Arabe et diffusé au Maghreb et au  Moyen Orient. Mistiriijo, son second roman, confirme le talent d’une romancière du Sahel engagée contre les discriminations sociales.

Prix: 4000 Fcfa 10 euro

Commander

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...