La mère qui n’aimait pas le football


de

Qu’ils sont nombreux, ceux qui, à un moment de leur vie, ont voulu devenir sportifs ou artistes ! Et vivre de l’art. Portés par un talent indéniable et la passion, ils se sont investis pleinement dans le « jeu », négligeant parfois les études. Dans la famille, le conflit lancinant entre le ludique et le sérieux a explosé, déchaînant des tensions destructrices qui ont parfois abouti à des fugues ou des expulsions. Madengue, le jeune footballeur talentueux, et Sophie, sa mère bien-aimante, ne vont pas échapper à ce scénario classique et douloureux qui s’aggrave souvent en pleine crise d’adolescence.

Sans bénédiction familiale, Madengue réussira-t-il à devenir footballeur professionnel ? Entre le parent et l’enfant, quelles sont les différentes responsabilités dans le choix de l’avenir ? La passion et la détermination de l’enfant peuvent-elles vaincre la volonté bien-pensante des parents ? Autant de questions que pose ce beau roman qui nous replonge avec nostalgie dans l’ambiance des grandes compétitions scolaires d’antan.

Ingénieur de formation et passionné d’écriture, Maboa Bebe, par la pugnacité de sa plume et la sensibilité des sujets abordés, devient une valeur incontournable de la littérature camerounaise de l’intérieur.

Après La fleur coupable, La mère qui n’aimait pas le football est son deuxième roman publié chez Proximité.

Prix: 4000 F fca, 10 euro

Commander

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...