C’est à savoir


de

Sur la grande cour, les hommes déjà en feu, avaient formé un immense cercle. On me mena au centre du cercle. Les ténèbres de la nuit étaient si abyssales… Déjà je grelottais d’effroi… Je voyais moirer ces visages séculaires, ces hommes en transe, qui tapaient à tue-tête sur des balafons, des tam-tams, des instruments ethniques de toutes sortes… Chacun d’entre eux était tel un abîme, baignant dans une aura démoniaque, un gouffre transcendantal. Je restais là, toute seule, perdue au milieu de cette tourbe en feu, ces guerriers de l’ombre, jetant leurs voix criardes, leurs accents d’outre-monde, dans les ténèbres qui sanglaient cet espace maudit … Je me tenais là, interdite…C’était terrible ! Quand soudain, l’un d’entre eux se détacha, courut vers moi. Je le voyais arriver sur moi et j’étais sans défense…

Roseline Angonemana vit à Douala au Cameroun. Son écriture à mûri à travers plusieurs maîtres. C’est à savoir est son premier roman inspiré de l’histoire vraie de sa mère. Par la finesse de sa langue et la poésie de son style, chaque phrase est une véritable célébration de son art déjà éprouvé d’écrivain.

Prix: 5000 Fcfa 10 euro

Commander

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...